Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Femmes en Lutte 93

Collectif Féministe du 93 : Sortons de l'ombre et vivons libres !

MATHILDE : maman musulmane face aux violences sociales, sexistes et racistes !

Malgré la gestion criminelle, autoritaire, incompétente et raciste de la crise sanitaire par le gouvernement, on continue de diffuser les super vidéos du Forum pour un Féminisme Populaire !

 

2 vidéos par semaine à retrouver sur notre Chaîne YouTube !


 

FORUM POUR UN FÉMINISME POPULAIRE

NOS QUARTIERS NE SONT PAS DES DÉSERTS FÉMINISTES

 

 

MATHILDE

 

MAMAN MUSULMANE FACE AUX VIOLENCES SOCIALES, SEXISTES ET RACISTES

 

 

Mathilde est une maman célibataire et étudiante dionysienne, qui s'intéresse aux violences dans le contexte post-colonial et aux violences sexistes et sexuelles dans le contexte intra-communautaire.

 

Elle prend la parole pour dénoncer la stigmatisation des mères célibataires, en particulier "les vies des mères célibataires pauvres, à plus forte raison non- blanches, de banlieues, et musulmanes".

 

 

 

EXTRAITS

 

« Les choses sont organisées pour que (...) les vies des mères célibataires pauvres, à plus forte raison non- blanches, de banlieues, et encore pire musulmanes, deviennent impossibles. »

 

« Est-ce qu’il faut rappeler qu’en ce moment est discuté un projet de loi qui a déjà été voté par le Sénat pour interdire aux mères musulmanes portant le voile d’accompagner leurs enfants en sorties scolaires ? On parle d’une volonté manifeste de priver les mères musulmanes de droit à la parentalité de manière très ciblée. On parle donc de mesures discriminatoires qui sont en train d’être adoptés, dirigée vers les mères musulmanes. »

 

« Par exemple au niveau de la CAF – qui est souvent la seule issue de subsistance pour les mères célibataires pauvres – on a assisté, il y a quelques années, à tout un débat sur "la responsabilisation des pères". Qui était sensé être un truc féministe. C’est-à-dire qu’à l’aide initiale pour parent isolé, s’est substitué un dispositif où la CAF pose automatiquement plainte contre le père, si celui-ci ne paye pas la pension et paye ce qui a pas été payé épisodiquement par le père. »

 

« Cette direction pseudo féministe qu’a pris la CAF, à ce sujet, se manifeste aussi par des sanctions : une mère célibataire qui ne conclue pas d’accord avec le père de son enfant pour que celui-ci paye une pension, déroge au devoirs des bénéficiaire du RSA et peut se voir affliger une sanction d’une centaine d’euro par mois. Ce qui est énorme pour un RSA, qui va de 500 euros à 600 euros et quelques, pour une mère avec un enfant. »

 

« C’est un accompagnement forcé, soit vers la misère soit vers des mariages cis-hétéro, comme seule issue de survie possible. Tout ça dans un contexte où les violences conjugales sont hyper fréquentes et où la violence de certains foyers tue une femme tous les deux jours. »

 

« Au mépris complet du fait que possiblement certaines n’ont soit pas envie pour le moment, soit n’aurons jamais de cohabiter avec un homme pour X raisons, parce qu’elles ne sont pas prêtes, parce que c’est souvent contraignant, souvent violent aussi ou tout simplement parce que certaines d’entre nous trouvent ça très ennuyant, voilà.»

 

« Le seul problème c’est qu’entre tout ça il faut trouver de l’argent parce que la prise en charge actuelle est tout sauf suffisante, et ça nous épuise. »

 

« Nos familles et nos choix de familles sont légitimes. Nos enfants ne manquent pas d’amour et on n'a pas besoin d’être traitées comme des familles et des mères imparfaites, à mettre de force soit sur le marché du travail soit de l’amour cis hétéro. On a besoin d’une augmentation significative de nos aides de la CAF, avec la restauration de la majoration pour les mères isolées. On a besoin de places en crèche. On a besoin d’être prioritaires socialement mais aussi dans les collectifs. »

 

 

 

 

#NosQuartiersNeSontPasDesDésertsFéministes

#8MarsDesQuartiers

#8MarsPopulaire

#8Mars

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :