Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Femmes en Lutte 93

10153698_474497159348814_6550054897281705727_n.jpgDurant 4 mois l'année dernière, les ouvriers et ouvrières de PSA Aulnay ont fait grève contre la fermeture de l'usine. Gigi, qui élève seule trois enfants, seule femme de son atelier, a du lutter pour se faire embaucher, accepter et s'adapter à l'usine. Pour défendre les ouvriers, elle s'est engagée dans un syndicat, malheureusement à la botte des patrons de PSA. Lorsque la fermeture de l'usine a été annoncée, son atelier a été le premier à se mettre en grève et Gigi est entrée dans la lutte et s'y est engagée. Elle a participé au comité de lutte et aux négociations avec la direction. De son expérience d'ouvrière et de lutte, Gigi a tiré un livre, Le salaire de la vie , publié cette année.

 

Son expérience fait écho à celle de nombreuses femmes. Nous, les femmes des classes populaires, trimons dur au boulot et à la maison. Nous sommes moins payées que les hommes, nos métiers sont moins reconnus. Et pourtant nous aussi nous cassons le dos, nos conditions de travail aussi sont dangereuses. Trop d'entre nous sont privées de travail et donc d'autonomie. D'autres enchaînent plusieurs journées de boulot pour arriver à élever leurs enfants toutes seules. Pour les patrons et patronnes, nous ne sommes qu'une source de profit : le capitalisme n'hésite pas à nous briser.

Mais c'est aussi le travail qui nous sort de l'isolement dans lequel nous sommes maintenues en restant à la maison. C'est au travail que contre nos souffrances, contre l'exploitation, contre les chefs nous pouvons construire des solidarités avec nos collègues. Nous avons pour cela à lutter contre les tentatives de division, de mise en concurrence des patrons et patronnes : entre hommes et femmes, entre communautés. C'est en prenant conscience de nos intérêts communs face à nos patrons et patronnes, dans la lutte, que nous construisons notre unité. Seules, nous sommes écrasées, ballottées par la société. C'est en luttant ensemble que nous pouvons reprendre le contrôle de nos existences, de nos vies.

Femmes en Lutte 93 vous invite à venir discuter avec Gigi, Ghislaine Thormos, et partager votre expérience avec d'autres femmes, expériences de souffrance au travail, expériences de solidarités, expériences de luttes !

 

SAMEDI 31 MAI - 14H30

Bourse du Travail - 30 rue Ambroise Croizat

Saint-Ouen (Métro Mairie de Saint Ouen)

affiche-GIGI-2-petite.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :